Fédération mondiale du coeur : le tabac est responsable de plus d’un décès causé par une maladie cardiovasculaire sur dix

  • La Journée mondiale sans tabac de l »OMS, qui aura lieu le 31 mai 2018, est placée sous le thème : « Le tabac brise les cœurs, choisissez la santé et non le tabac »
  • Le tabagisme est associé à environ 7 millions de décès par an dans le monde et constitue un principal facteur de risque indépendant d »infarctus du myocarde, d »accident vasculaire cérébral, d »insuffisance cardiaque et de mauvaise qualité de vie
  • La World Heart Federation (Fédération mondiale du cœur) travaille avec l »OMS à l »occasion de la Journée mondiale sans tabac afin de sensibiliser le public au lien entre le tabac et les maladies cardiovasculaires et de promouvoir les bienfaits immédiats et à long terme de l »arrêt du tabagisme

La Journée mondiale sans tabac est une initiative de l »Organisation mondiale de la santé. Elle aura lieu le 31 mai et se consacrera cette année à la sensibilisation au lien entre le tabac et les maladies cardiovasculaires (MCV). Le tabac est associé à environ 7 millions de décès dans le monde chaque année, directement liés à la consommation et à l »exposition indirecte à la fumée.

     (Logo: https://mma.prnewswire.com/media/696965/World_Heart_Federation_Logo.jpg )

Fumer endommage les vaisseaux sanguins et épaissit le sang. Cela augmente la fréquence cardiaque et la pression artérielle et remplace l »oxygène, ce qui en fait un facteur de risque important dans le développement des maladies coronariennes, des accidents vasculaires cérébraux et des autres maladies vasculaires. Par ailleurs, c »est la deuxième cause la plus fréquente de MCV après l »hypertension. Étant donné que les maladies cardiovasculaires constituent la première cause de décès dans le monde, la World Heart Federation (WHF) salue cette initiative de l »Organisation mondiale de la santé (OMS).

Bien que le grand public connaisse l »impact du tabac sur la santé, l »OMS souligne le fait qu »il est rarement considéré comme l »une des principales causes des maladies cardiovasculaires. Selon le président de la WHF, le professeur David Wood : « La consommation de tabac constitue le principal risque évitable pour la santé cardiovasculaire. Pour cette raison, il est de notre devoir d »aider nos patients atteints d »une maladie cardiaque à arrêter de fumer et d »aider aussi dans ce sens les patients qui présentent un risque élevé d »avoir une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral. De ce fait, nous pouvons aider tous nos patients à réduire leurs risques, mais il est encore plus impératif de sensibiliser et éduquer le grand public sur l »impact du tabac sur nos cœurs et surtout sur le fait qu »il est fondamental que les enfants et les jeunes ne commencent jamais ».

Près de 80 % du milliard de fumeurs qui existent dans le monde vivent dans des pays à revenu moyen et à faible revenu où la maladie et le décès associé au tabac représentent un fardeau beaucoup plus lourd. Dans cette optique, la WHF promeut, à travers sa politique « Parce que chaque battement de cœur compte », un programme d »amélioration de l »accès aux soins et à la prévention, de contrôle et de gestion des maladies cardiovasculaires pour tous, indépendamment du statut ou des circonstances, dans le but de prolonger et d »améliorer la qualité de vie.

« Nous croyons fermement au besoin de souligner sans relâche les risques du tabac sur la santé de notre cœur et de notre circulation. En réunissant des professionnels de la santé, des gouvernements, des institutions, l »industrie et le grand public autour d »une cause commune, nous pouvons continuer à éduquer les gens sur les dangers du tabac et les modes de vie malsains, et promouvoir le besoin d »un accès universel aux soins », ajoute le professeur Wood. Pour faciliter cette sensibilisation, la WHF publiera bientôt deux fiches d »information sur l »abandon du tabac : une pour le grand public et l »autre destinée aux professionnels.

Le 29 septembre, la WHF célébrera la Journée mondiale du cœur dans le but de sensibiliser les gens à l »importance d »une bonne santé cardiovasculaire. L »un de leurs messages principaux porte sur les bienfaits immédiats et à long terme pour la santé qui découlent de l »abandon du tabagisme :

  • En l »espace de 20 minutes, la fréquence cardiaque et la tension artérielle chutent
  • 12 heures après avoir arrêté de fumer, les niveaux de monoxyde de carbone dans le sang chutent et reviennent à des niveaux normaux
  • Entre 2 et 12 semaines, la circulation sanguine s »améliore et la fonction pulmonaire augmente
  • Au cours des 9 premiers mois, la toux et l »essoufflement diminuent
  • Un an après avoir cessé de fumer, le risque de contracter une maladie coronarienne est environ la moitié de celui d »un fumeur
  • Entre 5 et 15 ans après avoir arrêté de fumer, le risque de souffrir d »un accident vasculaire cérébral descend à celui d »un non-fumeur
  • 15 ans après avoir arrêté de fumer, le risque de souffrir d »une maladie coronarienne équivaut à celui d »un non-fumeur

GENÈVE, May 29, 2018 /PRNewswire/ —

Share this post:

Contenuto non disponibile
Consenti i cookie cliccando su "Accetta" nel banner"

Recent Posts

Comments are closed.

Utilizzando il sito, accetti l'utilizzo dei cookie da parte nostra. maggiori informazioni

Questo sito utilizza i cookie per fornire la migliore esperienza di navigazione possibile. Continuando a utilizzare questo sito senza modificare le impostazioni dei cookie o cliccando su "Accetta" permetti il loro utilizzo.

Chiudi