Association européenne d’hématologie : premières cellules CAR-T composées CLL1-CD33 étudiées chez l’être humain en tant que double approche pour le traitement de la leucémie aiguë myéloblastique réfractaire

Objectif : Étudier tout d »abord l »activité antileucémique des cellules CAR composées (cCAR) CLL1-CD33 in vitro et in vivo, puis offrir par la suite des opportunités de traitement pour les patients atteints de leucémie aiguë myéloblastique (LAM) réfractaire et récurrente.

     (Logo: http://mma.prnewswire.com/media/622259/EHA_Logo.jpg )

Méthodes : Nous avons généré une cellule cCAR ciblant à la fois CLL1 et CD33, puis nous avons évalué son activité antileucémique en réalisant des essais d »éradication sur différentes lignées cellulaires et dans des modèles murins ; ensuite, nous avons étudié la diminution des cellules CAR T dans le corps des souris, et finalement, nous avons réalisé le premier cas d »une étude clinique de phase I chez un patient atteint de LAM réfractaire.

Résultats : Nous sommes parvenus à générer une cellule cCAR contenant deux unités complètes et indépendantes ciblant CD33 pour une leucémie volumineuse et CLL1 pour les cellules souches leucémiques. Les essais in vitro ont indiqué que la cellule cCAR CLL1-CD33 présentait une activité antitumorale contre les lignées cellulaires conçues pour exprimer CLL1 ou CD33, ainsi que sur les échantillons de leucémie prélevés sur des patients atteints de LAM. Dans les modèles murins générés avec des lignées cellulaires exprimant CLL1 ou CD33 et les lignées cellulaires U937, les cellules cCAR T réduisaient sensiblement la charge tumorale et prolongeaient la survie. L »anticorps spécifique à CD52 COMPATH pouvait être utilisé comme « interrupteur de sécurité » pour mettre rapidement fin à la thérapie aux cellules cCAR dans les modèles murins. Dans la première étude clinique de phase 1 chez l »être humain, la thérapie cCAR T CLL1-CD33 s »est avérée être sûre et bien tolérée, et a obtenu une réponse complète (RC).

Conclusion : Notre étude préclinique a démontré que notre cCAR CLL-1-CD33 possède une activité antitumorale constante, spécifique et puissante contre les cellules leucémiques CLL-1+ et/ou CD33+, in vitro et in vivo. Les cellules cCAR peuvent avoir des avantages par rapport à la thérapie CAR seule en termes de réduction des rechutes en ciblant les cellules souches leucémiques et la population LAM volumineuse. Une étude de phase 1 sur les cellules cCAR CLL1-CD33 est en cours.

Présentateur : Dr Fang Liu
Affiliation : Service d »hématologie, Hôpital militaire général de Chengdu, Chengdu, Sichuan, R.P. de Chine
Sujet : PREMIÈRES CELLULES CAR T COMPOSÉES CLL1-CD33 ÉTUDIÉES CHEZ L »ÊTRE HUMAIN EN TANT QUE DOUBLE APPROCHE POUR LE TRAITEMENT DE LA LEUCÉMIE AIGUË MYÉLOBLASTIQUE RÉFRACTAIRE

L »abstract S149 sera présenté par Fang Liu le vendredi 15 juin de 15 h 45 à 16 h dans la salle A1.

Embargo
Veuillez noter que notre politique d »embargo s »applique à tous les abstracts sélectionnés dans les conférences de presse. Pour plus d »informations, consultez nos consignes aux médias couvrant le Congrès ici.

Site web : http://www.ehaweb.org

STOCKHOLM, June 15, 2018 /PRNewswire/ —

Association européenne d'hématologie : premières cellules CAR-T composées CLL1-CD33 étudiées chez l'être humain en tant que double approche pour le traitement de la leucémie aiguë myéloblastique réfractaire

Utilizzando il sito, accetti l'utilizzo dei cookie da parte nostra. maggiori informazioni

Questo sito utilizza i cookie per fornire la migliore esperienza di navigazione possibile. Continuando a utilizzare questo sito senza modificare le impostazioni dei cookie o cliccando su "Accetta" permetti il loro utilizzo.

Chiudi